• Au bout du suspense, qualifications américaines pour le Mundial

    by  • 16 octobre 2013 • Football • 0 Comments

    A 15 minutes de la fin des matchs de qualification pour le Mundial 2014, ce soir, les centro-américains avaient réussi un coup incroyable !

    Ils se sont assis dessus, dix minutes plus tard. Mais le Costa Rica reste vainqueur, qualifié et footballistiquement fou de joie.

    Drames et cris

    A sept minutes de la fin de ces éliminatoires donc, le Panama prenait l’avantage sur les Etats-Unis 2-1. Pendant ce temps, le Costa Rica battait le Mexique sur le même score et le Honduras assurait l’essentiel face à la Jamaïque. Cela envoyait le Panama en barrage et le Mexique à la recherche de son amour propre, non-qualifié pour le Mundial 2014. Ô joie !

    Le but victorieux du Costa Rica a été marqué de la tête par ce vieux Alvaro Saborio, l’ancien joueur du FC Sion dans ma Suisse natale, aujourd’hui centre-avant du Real Salt Lake, aux USA.

    Je m’offre le plaisir de vous faire écouter le moment du but de Saborio sur la radio Columbia que j’écoutais ce soir en regardant le match. Je vous jure que ça vaut l’os jusqu’au bout.

    [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/115557356″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

    On n’aime pas les mexicains

    Grâce à ces scores idéaux, les centro-américains, solidaires dans l’effort contre les nord-américains – dont fait partie le Mexique –  se congratulaient d’avoir réussi l’exploit vibrant de priver les Mexicains de la coupe du Monde.

    Les USA étaient déjà qualifiés avant cette dernière ronde, mais l’inimitié pour le voisin mexicain taxé d’arrogance et de suffisance faisait exploser tout l’isthme, réuni dans l’anti-mexicanisme primaire.

    Une sainte-alliance ad hoc panaméno-honduro-costaricienne recevait le pouvoir du crâne ancestral directement des mains de Musclor.

    Musclor

     

    A San José, les images de Chicharrito, le meilleur joueur mexicain, se frottant les cheveux de dépit ravissaient les spectateurs.

    Chicharrito qui fait la moue

     

    Et soudain, paf !

    USA, Costa Rica et Honduras étaient qualifiés. Le Panama irait affronter la Nouvelle-Zélande en barrages.

    Mais à quarante secondes de la fin du match, à Panama-City, Les Etats-Unis égalisent puis marquent même un troisième but dans la foulée. Le coup de sifflet final est sifflé droit derrière !

    Après avoir hurlé leur joie et leur désamour pour le Mexique, avoir chambré tout ce qui est vert et pissé dans des Coronas pendant une 7 délicieuses minutes, tous les footballistes d’ici ont perdu le sourire. Le Mexique était barragiste !

    La morale de cette histoire, la rirette

    Les Ticos sont contents, ils sont mondialistes. Et j’ai découvert ce soir la curieuse ferveur anti-mexicaine. Au bout du compte, je suis devenu supporter du Costa Rica, c’est obligé. Ce sera pas très long leur séjour au Brésil, je pense. Mais je me réjouis quand même.

    Au final, pour la zone CONCACAF (du Canada au Panama, grosso-modo), ce sont les USA, le Costa Rica et le Honduras qui sont qualifiés.

    Le Mexique va en barrages contre la Nouvelle-Zélande.

    Inutile de préciser, j’imagine, que la Nouvelle-Zélande compte de nombreux nouveaux supporters ce soir.

    The following two tabs change content below.
    Expatrié Suisse au Costa Rica. Père de deux petites filles. Travaille avec les hommes sur la masculinité.

    About

    Expatrié Suisse au Costa Rica. Père de deux petites filles. Travaille avec les hommes sur la masculinité.

    http://couteausuisse.mondoblog.org

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.